Imprimer

 
écoutez

Les archives sortent de leur réserve : La chapelle des Jésuites de Saint-Omer

 

Gérard d’Haméricourt, premier évêque de Saint-Omer et abbé de Saint-Bertin, obtient l’autorisation de fonder le collège des Jésuites (wallons) en 1566.
Une première église est construite très rapidement.  Les travaux commencent le 16 avril 1568 sur un terrain le long de la rue de la Luresse (auj. au niveau du bâtiment administratif du lycée Ribot, datant du  XVIIIe  siècle). Ceux-ci s’échelonnent alors sur plusieurs années et s’achèvent en 1583 par l’édification du portail.

Mais, au début du XVIIe siècle, les Jésuites souhaitent une église plus grande. Ils achètent ainsi de nouveaux terrains, rue du Brûle (auj. rue du Lycée) pour faire édifier leur nouvelle chapelle (édifice actuel). Les travaux débutent par la pose de la première pierre le 1er août 1615 et se terminent en 1640. L’ancienne chapelle est, quant à elle, toujours debout jusqu’au moins les années 1660.

En 1762, suite à une décision royale, les Jésuites sont expulsés du Royaume de France. Les bâtiments deviennent propriétés de la ville et le service religieux est dès lors assuré par des prêtres séculiers. Des travaux de restauration de la chapelle sont alors entrepris dans les années 1770. A partir de 1777, la gestion de l’établissement est confiée aux prêtres de la Doctrine Chrétienne jusqu’à leur expulsion en 1792.

Pendant la période révolutionnaire, le monument reçoit les affectations les plus diverses : cathédrale, magasin à fourrage et manège. Des réparations urgentes sont entreprises dans les années 1820. C’est à ce moment-là, que le roi Charles X, de passage à Saint-Omer, vient visiter l’édifice.

Par la suite, elle devient chapelle du Collège (1803), puis celle du Lycée (1848). Elle y sert entre autres à la distribution des prix de l’établissement. Après la Seconde Guerre mondiale, l’édifice devient un lieu de stockage, accueille des cours du Lycée, sert également comme salle d’examen ou de sport et est même transformé en garage. De février 2001 à octobre 2007, elle abrite les bureaux et les ateliers du service Animation du Patrimoine (Ville d’Art et d’Histoire de Saint-Omer).

Aujourd’hui, l’édifice a été restauré. Ce nouveau lieu culturel de l’agglomération deviendra un espace polyvalent recevant du public pour diverses manifestations (expositions, concerts et spectacles…).

Pour découvrir les documents sur la chapelle des Jésuites de Saint-Omer, rejoignez notre galerie Pinterest

Partager "Les archives sortent de leur réserve : la chapelle des jésuites de Saint-Omer" sur facebookPartager "Les archives sortent de leur réserve : la chapelle des jésuites de Saint-Omer" sur twitterLien permanent