Trouver un document

écoutez

40 rue Gambetta
62500 Saint-Omer
03.21.38.35.08

Attention nouvelle adresse
pour nous contacter

contact.bibagglo@ca-pso.fr

HORAIRES D'ÉTÉ

Ouverture Mardi, Mercredi, Vendredi et Samedi
9h-12h30 et 13h30-17h

Partager "Contact" sur facebookPartager "Contact" sur twitterLien permanent
écoutez
 Page Facebook lien vers la chaine youtube de la bibliothèque Compte twitter
Partager "Retrouvez nous sur" sur facebookPartager "Retrouvez nous sur" sur twitterLien permanent
Imprimer
écoutez

Des saisies révolutionnaires à la création d'une bibliothèque publique.

En 1792, en pleine tourmente révolutionnaire, les livres et les manuscrits sont confisqués dans les communautés religieuses de Saint-Omer. Ils sont entassés dans une salle de l’abbaye de Saint-Bertin.

En 1798, pour contribuer à l’enrichissement des fonds de la Bibliothèque Centrale nouvellement créée à Boulogne-sur-Mer, 85 manuscrits, parmi les plus beaux, et 500 imprimés sont prélevés par le bibliothécaire Jean-Baptiste Isnardy. Cela entraîne la colère des Audomarois et incite les élus locaux à réfléchir à la création d’une bibliothèque.

L’abbaye étant alors en cours de démantèlement, les ouvrages et les boiseries de la bibliothèque de Saint-Bertin sont déplacés dans la vaste salle du premier étage de l’ancien Collège des Jésuites wallons. Ce dépôt est trié et classé à partir de 1799 par Jean-Charles Joseph Aubin, un moine bénédictin qui était bibliothécaire.

 

La Bibliothèque ouvre ses portes au public en 1805.

Suite à la destruction du Collège des Jésuites, l’aile patrimoniale (comprenant la salle Aubin et les archives) est reconstruite en 1895 par l’architecte calaisien Ernest Decroix.

 

la salle Aubin abrite de très riches collections

 

 

 887 Manuscrits (IXe – XVIIIe siècle)

 549 manuscrits provenant de l’abbaye bénédictine de Saint-Bertin

116 manuscrits de l’abbaye cistercienne de Clairmarais

Et 35 autres qui proviennent du Chapitre de Saint-Omer, de la Chartreuse de Longuenesse, ou encore du Couvent des Dominicains.

 

 

 Environs 150 incunables (1450-1500)

Le fonds d’incunables constitue un remarquable échantillon des productions des premiers livres imprimés, 106 imprimeurs-éditeurs y sont représentés.
Parmi les incunables les plus rares, citons bien sûr en premier lieu un tome de la célèbre Bible à 42 lignes de Gutenberg.

 

 

 

     16622 imprimés anciens (XVIe siècle à 1914)

La Bibliothèque possède de nombreuses éditions des grands imprimeurs humanistes de la Renaissance tel que Chr. Plantin, E. Dolet, R. Estienne.

Parmi les ouvrages du XVIIe siècle, on trouve de très belles éditions françaises et hollandaises, en particulier des atlas.

Nos fonds du XVIIIe siècle traduisent bien le renouveau scientifique de l’époque des Lumières (l’Histoire naturelle de Buffon, une édition complète de l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert…).  Au XIXe siècle, la Bibliothèque est entrée en procession de grands monuments de l’édition française tels que La Description de l’Egypte, le Grand dictionnaire universel de P. Larousse, ou les éditions Hetzel des romans de Jules Verne.

En 1926, la Bibliothèque de Saint-Omer a reçu en donation les collections de livres et les papiers du Baron du Teil, bibliophile et érudit, tué au cours de la Grande Guerre.

 La Bibliothèque abrite enfin un fonds consacré à l’espéranto, constitué au début du XXe siècle par l’un de ses bibliothécaires, Ernest Deligny, espérantiste et ami du fondateur le docteur Zamenhof.

Partager "Le Fonds Ancien" sur facebookPartager "Le Fonds Ancien" sur twitterLien permanent