Trouver un document

écoutez

40 rue Gambetta
62500 Saint-Omer
03.21.38.35.08

Attention nouvelle adresse
pour nous contacter

contact.bibagglo@ca-pso.fr

HORAIRES D'ÉTÉ

Ouverture Mardi, Mercredi, Vendredi et Samedi
9h-12h30 et 13h30-17h

Partager "Contact" sur facebookPartager "Contact" sur twitterLien permanent
écoutez
 Page Facebook lien vers la chaine youtube de la bibliothèque Compte twitter
Partager "Retrouvez nous sur" sur facebookPartager "Retrouvez nous sur" sur twitterLien permanent
écoutez

EXPOSITION
du 2 juin au 31 août 2017

Salle patrimoniale
Entrée libre

« De Théophraste à Cuvier, la botanique à travers l’histoire… et les livres ! »

 

 

Est ceste présente besongne est nostre propos et intention de traicter des simples medecines.
(Le Grand herbier en françois, Paris, Philippe le Noir pour Jean Petit, 1520)

Nous sommes nombreux à avoir un jour commencé à constituer un herbier, ou tout simplement à nous être émerveillés de la richesse foisonnante du monde végétal. Cet intérêt pour les plantes est aussi ancien que l’humanité. Il n’y a pas, en effet, jusqu’au plus urbanisé des centres-villes où il y ait un interstice entre deux dalles de béton d’où émerge à l’occasion l’un ou l’autre pissenlit.

L’intérêt pour les plantes est aussi en grande partie suscité par leur pouvoir guérisseur, et qui fait du monde végétal la source principale de notre pharmacopée depuis toujours. Cette pharmacopée s’inscrit dans une longue tradition savante consacrée à la médication naturelle, dont les racines remontent au moins à l’antiquité et perdure jusqu’au XVIIIe siècle. Même si l’on y trouve aussi quelques mentions de remèdes d’origine minérale ou animale, ce sont les plantes qui dominent largement dans ces ouvrages.

Cette exposition, qui se proposait dans un premier temps de n’évoquer que l’histoire littéraire de la botanique, fait finalement une large place aux pharmacopées anciennes.

La Bibliothèque vous invite donc à découvrir ces ouvrages anciens qui traitent de la connaissance ancestrale des plantes, de leurs propriétés médicinales et de sa transmission au fil des siècles, à travers la présentation d’une soixantaine de volumes souvent ornés de splendides gravures, résultant des recherches des plus grands noms de la botanique occidentale de Dioscoride (40 env.-env. 90) à Pierre Joseph Redouté (1759-1840) en passant par Otto Brunsfeld (1488-1534), Leonhart Fusch (1501-1566), Adam Lonitzer (1528-1586) ou Charles de l’Ecluse (1526-1609).
C’est aussi l’occasion d’honorer la mémoire de deux grands botanistes audomarois : Georges-Louis-Marie Dumont de Courset (1746-1824) et Louis-Auguste Deschamps de Pas (1765-1842).

Découvrez le catalogue de l'exposition

Accédez au catalogue en pdf


En complément de  cette  exposition , toutes les équipes de la bibliothèque se sont mobilisées
pour vous proposer une sélections des documents , sites et applications qui illustrent de l'engouement
toujours actuel autour de cette discipline.


 

Partager "De Théophraste à Cuvier" sur facebookPartager "De Théophraste à Cuvier" sur twitterLien permanent
Retour Haut